Editions de Corlevour
97, rue Henri Barbusse 92110 CLICHY

Cahier critique – Littérature et poésie

Matthieu Gosztola, Nous sommes à peine écrits

Matthieu Gosztola, Nous sommes à peine écrits

Éditions numériques Recours au Poème, 2015
Attention, voici un recueil à ne pas laisser passer ! Si j’étais a priori un peu réticent par rapport au principe des éditions numériques, je suis très reconnaissant envers les éditeurs de Recours au Poème de rendre possible la publication d’un tel recueil…

Antoine de Meaux, Le fleuve guillottine

Antoine de Meaux, Le fleuve guillottine

En eau trouble. Au sujet d’Antoine de Meaux, Le fleuve guillottine (Phébus, 2015)
Antoine de Meaux est un écrivain singulier. Il avance d’un pas assuré. Comme il n’imite personne – il se tient aussi loin de l’obsession publicitaire que de la folie narcissique –, il est inimitable. Animé par l’esprit d’aventure et d’inconnu de Michel Vieuchange, habité par les départs foudroyants du père de Foucauld…

Gérard Bocholier, Le poème exercice spirituel

Gérard Bocholier, Le poème exercice spirituel

(Ad Solem, 2014)
En intitulant ses deux recueils de poésie Psaumes du Bel amour (2010) et Psaumes de l’Espérance (2012), Gérard Bocholier posait radicalement l’épineuse question du je psalmique. Il justifiait ainsi l’appellation de psaume pour sa poésie…

Cahier de L’Herne Maurice Blanchot

Cahier de L’Herne Maurice Blanchot

(dirigé par Eric Hoppenot et Dominique Rabaté, Paris, L’Herne, 2014, 403 pages)
Quel homme fut moins visible sur la scène des lettres, se retirant tout entier derrière ce qu’il écrit, ne laissant rien paraître de soi que sa passion pour la littérature – mais peut-on dire qu’elle lui est propre, au point de le définir lui ? Sa présence n’en est pas moins forte, son héritage immense.

Jacques Lusseyran, Le monde commence aujourd’hui

Jacques Lusseyran, Le monde commence aujourd’hui

(Silène éditions, 2012)
Pourquoi personne ne m’avait mis ce livre dans les mains, sous les yeux, dans ma besace, sur ma table, au fond d’une nuit errante, dans la rosée d’un matin clair ? Pourquoi donc ce livre a-t-il mis tant d’années à me parvenir…

Cristina Campo, mystique absolue, ou la recherche de la sprezzatura

Cristina Campo, mystique absolue, ou la recherche de la sprezzatura

Cristina de Stefano, Belinda et le monstre, vie secrète de Cristina Campo, Le Rocher. La Noix d’Or, L’arpenteur-Gallimard. Lettres à Mita, L’Arpenteur-Gallimard
L’on ne connaissait de Christina Campo – pseudonyme, parmi d’autres, de Vittoria Guerrini – que Les Impardonnables (Arpenteur 1992) …

Dans la nuit de ma nuit un diamant étincelle

Dans la nuit de ma nuit un diamant étincelle

Livre des Sources, de Gérard Pfister, Éditions Pierre-Guillaume de Roux, 2013
” Si vous voulez être éditeur, renoncez vous-même à écrire ». Tant d’exceptions éclatantes – Érasme, Blake, Balzac… confirment la règle de Gaston Gallimard, qu’elles deviennent la règle, à laquelle ne déroge pas Gérard Pfsister.

La nécessaire gravité

La nécessaire gravité

Réginald GAILLARD, L’attente de la tour, Ad Solem, Paris, 2013
Le poème commence par la mort d’une jeune femme. Elle flatte l’encolure d’un cheval, lui donne un sucre, « puis glisse dans les plis de la mort et se couche, lasse / sur le flanc, dans l’herbe grasse, délicieuse, / – Prions. »…

Claude Vigée

Claude Vigée

Mélancolie solaire. Orizons, 2009
L’ouvrage pluriel associe en son titre les deux versants de la personnalité et de la vie de son auteur. L’ombre et la lumière, la mémoire et la foi en l’avenir malgré tout, caractérisent le trajet de ce « conteur penseur » de l’existence et de l’Histoire

Dernières critiques

Corine Pelluchon, Les nourritures

Plaidoyer pour un « cogito gourmand et engendré » (Éditions du Seuil, 2015)
Dans cet essai passionnant, Corine Pelluchon tente de répondre à une question des plus simples : Pourquoi, alors que nous en voyons la nécessité, ne changeons-nous pas de vie ? Pourquoi, alors que notre mode de vie court à la catastrophe, n’en changeons-nous pas ?

Matthieu Gosztola, Nous sommes à peine écrits

Éditions numériques Recours au Poème, 2015
Attention, voici un recueil à ne pas laisser passer ! Si j’étais a priori un peu réticent par rapport au principe des éditions numériques, je suis très reconnaissant envers les éditeurs de Recours au Poème de rendre possible la publication d’un tel recueil…

Jean Greisch, Vivre en philosophant

Expérience philosophique, exercices spirituels et thérapies de l’âme (Éditions Hermann, 2015)
Rimbaud se doutait-il qu’en écrivant Une saison en enfer il donnerait (presque) aux philosophes une possible maxime, au moins par ces deux vers deux fois cités par Jean Greisch dans son dernier ouvrage : « J’ai fait la magique étude / Du bonheur que nul n’élude »…