Editions de Corlevour
97, rue Henri Barbusse 92110 CLICHY

JUDICE Nuno

Poète

“Nuno Júdice a commencé à écrire au début des années 1970, grande époque de théorie littéraire, ce dont se souviennent ses titres : La Notion du poème, Théorie générale du sentiment, Le Mécanisme romantique de la fragmentation. Mais la poésie qu’écrit Judice est tellement concrète que le désir théorique en devient parodie et pure ironie. Plus tard, comme d’autres poètes portugais, Judice rompt avec le formalisme et fait un retour à l’image, à la narration et aux thèmes classiques : l’ombre et la lumière, la mélancolie et l’amour, l’instant et le poème, évolution dont les titres, à nouveau, font foi : Un chant dans l’épaisseur du temps, Méditation sur des ruines, Enumérations d’ombre.” (extrait d’un article de Stéphane Bouquet, Libération, 16 mars 2000)

Parmi ses publications : Portugal, un voyage dans le Temps (Les Perséides, 2013), Source de vie (Fata Morgana, 2006), Jeu de reflets (Chandeigne, 2001), Le Mouvement du monde (le Taillis pré, 2000), La Femme écarlate (Dumerchez, 2000), Traces d’ombres (Métailié, 2000) : roman, une réflexion sur le Portugal de Salazar ; Lignes d’eau (Fata Morgana, 2000) ; La Condescendance de l’être (Le Taillis pré, 1998) ; Un chant dans l’épaisseur du temps suivi de Méditations sur des ruines (Gallimard / NRF Poésie, 1996).

Editions Corlevour