Editions de Corlevour
97, rue Henri Barbusse 92110 CLICHY
A partir du 1er janvier 2020
Distribution : HACHETTE
Diffusion : Réginald Gaillard gaillard.reginald@gmail.com
+32 473 89 84 01

Le Mythe d’Europe

7,0017,00

Nuno Judice
Traduction Béatrice Bonnevile et Yves Humann
96 p. ; 16 x 22,5 cm
ISBN : 978-2-37209-079-7
Parution juin 2020

Effacer
UGS : ND Catégories : ,

Description

Le mythe est une notion bien présente dans l’oeuvre de Nuno Júdice. Il a jadis travaillé sur les mythes fondateurs de l’identité portugaise, et d’une manière plus générale, il nourrit beaucoup sa poésie de la mythologie gréco-latine.
Le livre Le Mythe d’Europe nous invite à la croisée des chemins, dans cet espace-temps où la mythologie côtoie le quotidien. Cet ouvrage commence par des poèmes où se mélangent le quotidien et le rêve, le fantastique et l’amour – « L’amour est une sombre vocation » – dans un lyrisme coutumier au poète. Ensuite, la longue partie au titre éponyme rappelle ce que Judice a pu écrire jadis, en 2000, dans La Revue des Deux Mondes : « Il est parfois difficile de séparer dans le texte littéraire, la réalité de cette charge mythique qui accompagne les événements historiques et les bouleverse, ou leur attribue une charge surnaturelle ».
Ainsi, dans Le Mythe d’Europe, on peut penser que la figure de l’aimée côtoie les figures féminines de la mythologie gréco-latine, et notamment celle, énigmatique et polymorphe, d’Europe. Mais on peut surtout penser que le poème se ressource à ces origines énigmatiques afin de questionner l’indigence culturelle de l’imaginaire de l’Europe contemporaine.

Informations complémentaires

Version

Papier, Numérique

Nuno Judice

Né à Mexilhoeira Grande, en Algarve (Portugal) en 1949, Nuno Júdice étudie la philologie romane, en particulier la littérature médiévale ibérique . En 1969, il entre comme critique littéraire à la rédaction de O Tempo e o Modo, revue qui rassemble plusieurs sensibilités nées dans la mouvance de Mai 68. Il est révélé en 1972 par le livre A Noção de Poema (La Notion de Poème). Avec les années, il devient un critique très influent au Portugal comme commentateur de la modernité. Il publie régulièrement de la poésie, des essais, des romans… Son œuvre littéraire traduite en de nombreuses langues, a été plusieurs fois couronnée (en 1973, le prix de poésie Pablo Neruda). De 1985 à 1991, il vit en Suisse, à Berne, puis Nuno Júdice est nommé professeur de littérature comparée à l’Université Nouvelle de Lisbonne, il devient ensuite directeur l’Institut Camões à Paris. Il a fondé en 1996 la revue de poésie Tabacaria, publiée par la Casa Fernando Pessoa à Lisbonne.
Il est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrage, dont, traduits en français : Un chant dans l’épaisseur du temps suivi de Méditation sur des ruines, Gallimard nrf/poésie ; Portugal, un voyage dans le Temps (Les Perséides, 2013) ; Géométrie variable (Vagamundo, 2011) ; Source de vie (Fata Morgana, 2006) ; Douro (Filigranes, 2003) ; Jeu de reflets (Chandeigne, 2001) ; Le Mouvement du monde (le Taillis pré, 2000) ; La Femme écarlate (Dumerchez, 2000). Chez Corlevour, traduits par Béatrice et Yves Humann : Le Mythe d’Europe, Naviguer à vue, ainsi que Sentiment fugace de l’éternité suivi de Géographie du chaos.