Editions de Corlevour
97, rue Henri Barbusse 92110 CLICHY

ASSAËL Jacqueline

Poète, essayiste, exégète

Jacqueline Assaël est née à Marseille. Elle habite dans le Sud.
Elle est professeur de langue et littérature grecques à l’Université de Nice-Sophia Antipolis. Elle est aussi poète et essayiste.
Dans ses activités universitaires, elle s’est intéressée au théâtre grec antique et particulièrement à l’œuvre d’Euripide, dont elle est spécialiste. Puis elle a étudié ce que représentait précisément le phénomène de l’inspiration poétique dans l’Antiquité archaïque et classique. Actuellement, en plus de ces domaines de recherche, en tant que philologue, elle produit des travaux d’exégèse néotestamentaire.
Elle a commencé à publier de la poésie en 1999. Ses premières œuvres sont marquées par la culture antique et par une inspiration très méditerranéenne. Sans se détourner du miroir et des couleurs de la nature, ses recueils actuels cherchent à cerner la lumière ou le silence avec plus d’acuité dans l’abstraction.
Pour elle, l’écriture, quel que soit son genre, constitue une urgence qui surgit des rencontres, de personnes ou d’idées, des chocs produits par la découverte d’aspects nouveaux de l’être que la réflexion doit toujours chercher calmement à apprivoiser, de tous ses sens, et à transmettre.

Ouvrages universitaires

Intellectualité et théâtralité dans l’œuvre d’Euripide, Publ. de la Fac. des Lettres de Nice, 1993.
Jacqueline Assaël (éd.), L’antique notion d’inspiration, Revue Noesis, 4, 2000, Nice.
Euripide, philosophe et poète tragique, Peeters, Namur, 2001. Prix Zappas 2002.
Jacqueline Assaël (éd.), Labyrinthes et métamorphoses, Actes de la table ronde «Œdipe, Sisyphe, Ovide aujourd’hui », Nice, Faculté des Lettres, 31 mars 2005, in Résurgence des mythes, N° 
spécial 212 de la revue Souffles, Montpellier, décembre 2005.

Pour une poétique de l’inspiration, d’ Homère à Euripide, Peeters, Namur, 2006.
en collaboration avec Élian Cuvillier, L’épître de Jacques, Labor et Fides, Genève, à paraître en janvier 2013.

Poésie

De l’âpreté des drailles, Encres Vives, Colomiers, 2000.
Voilier – Sirène, Encres Vives, Colomiers, 2001 (avec des dessins de Régis Bonicel), prix de la Ville de Montpellier et prix Jean Bonicel 2000. Réédité en 2004, avec des illustrations de Giorgio Guaini et une traduction en italien de Anna et Giorgio Guaini.
Place de l’Horloge et contrepoint, Encres Vives, Colomiers, 2001.
Dionysiaques, Encres Vives, Colomiers, 2002, prix Arcadia (avec des dessins du peintre Giorgio Guaini).
Circé des amours libertaires, Encres Vives, Colomiers, 2002 (avec des dessins de Giorgio Guaini).
Le faune du vieil étang ermite, La Porte, Laon, 2002, prix Régis Bonicel.
Janus et la méduse, La licorne, Bourg de Thizy, 2004, Prix d’Estieugues.
Catalyse, Souffles, Montpellier, 2008, avec une huile de Serenella Sossi.
Gospel pour un peintre, Clapàs, Millau, 2009, avec une couverture de Laetitia Marcucci et une traduction en italien de Anna et Giorgio Guaini.

Essais

Petit traité de fol Espoir, Olivétan, Lyon, 2009.
Le mémorial des limules. Essai sur la poésie de Frédéric Jacques Temple. Suivi d’un 
Dialogue entre Jacqueline Assaël et Frédéric Jacques Temple, Clichy, Corlevour, 2012.

Editions Corlevour

NUNC