Editions de Corlevour
97, rue Henri Barbusse 92110 CLICHY

STEVENS Wallace

Poète

Wallace Stevens (né à Reading, en Pennsylvanie le 2 octobre 1879 ; mort à Hartford, le 2 août 1955)
est un poète, précurseur majeur de la poésie moderne américaine.
Alliant la poésie à son métier d’avocat, il publie son premier livre, Harmonium, en 1923. Moins reconnu de son vivant que d’autres poètes de sa génération (tels que Ezra Pound, T.S. Eliot), il reçoit en 1955 le National Book Award pour Collected poems et le Prix Pulitzer. La même année, il obtient un titre honoraire de l’Université Yale.

Poésie

Harmonium, 1923
Ideas of Order, 1935
Owl’s Clover, 1936
The Man With the Blue Guitar, 1937
Notes Towards a Supreme Fiction, 1942
Parts of a World, 1942
Esthétique du Mal, 1945
Three Academic Pieces, 1947
Transport to Summer, 1947
Primitive Like an Orb, 1948
Auroras of Autumn, 1950
Collected Poems, 1954
Opus Posthumous, 1957
The Palm at the End of the Mind, 1967

Prose

The Necessary Angel: Essays on Reality and the Imagination by Wallace Stevens (1965)
Letters of Wallace Stevens, publié par Holly Stevens (1966)

Pièces

Three Travellers Watch the Sunrise (1916)
Carlos Among the Candles (1917)

Traductions en français

Poèmes (anthologie), choisis par Nancy Blake, traduit par Nancy Blake et Hedi Kaddour, Delta, 1988
Description sans domicile, traduit et préfacé par Bernard Noël, Éditions Unes, 1989
3 voyageurs regardent un lever de soleil, traduit par Leslie Kaplan et Claude Regy, Actes Sud, 1992
Carlos parmi les bougies, traduit par Armando Llamas, Actes Sud, 1992
L’Aurore boréale, traduit par Anne Luyat-Moore, préface de Jacques Darras, La Cri édition/ IN’HUI, 1995
L’Ange nécessaire, traduit par Sonia Bechka-Zouechtiagh et Claude Mouchard, Circé, 1997
Harmonium, édité et traduit par Claire Malroux, José Corti, 2002
À l’instant de quitter la pièce, traduit et préfacé par Claire Malroux, José Corti, 2006
Parties d’un monde, traduit par Thierry Gillybœuf, éditions de la Nerthe, 2011