Editions de Corlevour
97, rue Henri Barbusse 92110 CLICHY

LOUIS-COMBET Claude

Romancier, poète, essayiste

“Je suis né en 1932 et ai grandi dans un milieu économiquement très dépourvu mais spirituellement riche et exclusivement féminin (mère, grand-mère, sœur). J’ai fait mes études secondaires dans des petits séminaires. En 1950, je suis entré en religion chez les Pères du Saint-Esprit. J’ai quitté la vie religieuse en 1953. Après mon service militaire, j’ai fait des études de philosophie à la faculté des lettres de Lyon. Je suis arrivé à Besançon en 1958. De 1958 à 1968, j’ai enseigné la philosophie au lycée. De 1968 à 1992, j’ai dirigé un centre de formation d’instituteurs spécialisés pour les classes d’enfants en difficulté.
Toute mon œuvre se rattache à un certain projet autobiographique esquissé dans mon premier ouvrage Infernaux Paluds (1970). D’abord soutenue par mon désir de configurer les expériences majeures de mon enfance et de mon adolescence afin d’en dégager une signification, l’écriture s’est révélée être l’espace d’une projection continue de rêveries, de fantasmes, de réminiscences mythiques, en étroite relation avec le vécu affectif. Dans les années 1980, j’ai avancé le concept de mythobiographie pour désigner le produit littéraire osmotique associant en un tout, par la phrase, les expériences émotionnelles individuelles et la trame mythologique ou hagiographique du récit. Ma conception du roman est essentiellement poétique et onirique. L’objectif des essais est de rattacher l’entreprise d’écriture à ses fondements existentiels. L’ensemble de l’œuvre révèle une forte connotation psychanalytique, religieuse et philosophique, dominée par le souci du traitement esthétique de la langue.
À cette visée de création littéraire s’associe étroitement mon travail d’éditeur. Depuis 1987, je dirige chez Jérôme Millon, à Grenoble, la collection « Atopia » qui a pour vocation la réédition de textes mystiques ou spirituels anciens, plus ou moins oubliés et devenus introuvables. J’ai préfacé moi-même une douzaine d’ouvrages dans une collection qui comporte actuellement une cinquantaine de titres. Les auteurs spirituels auxquels je me suis attaché personnellement (Jacques Boileau, Berbiguier de Terre Neuve du Thym, Louise du Néant, Marguerite Porete, Pierquin, etc.) révèlent des affinités profondes et subtiles avec mon propre champ de recherche.”

Romans, Récits, Nouvelles

– L’origine du cérémonial, éd. José Corti, 2012
– Le livre du fils, éd. José Corti, 2010
– La Sphère des mères, éd. José Corti, 2009
– Visitations, éd. José Corti, 2006
– Cantilènes et fables pour les yeux ronds,  éd. José Corti, 2006
– Les errances Druon, éd. José Corti,  2005
– D’île et de mémoires, éd. José Corti, 2004
– Transfigurations,  éd. José Corti, 2002.
– Larves et Lémures, Bédée,  éd.Folle Avoine, 1997.
– Passions apocryphes, frontispice d’Hélène Csech,  éd.Lettres Vives, 1997.
– L’Âge de Rose, Paris,  éd.José Corti, 1997.
– Rapt et Ravissement, Deyrolle éditeur, 1996.
– Des Mères, frontispice de Félix de Recondo,  éd. Lettres Vives,1996.
– Blesse, ronce noire, éd. José Corti, 1995.
– Augias et autres infamies,  éd. José Corti, 1993.
– Le Bœuf-Nabu ou les Métamorphoses du Roi des rois, frontispice de Pierre Bettencourt,  éd. Lettres Vives, 1992.
– Figures de nuit, Paris,  éd.Flammarion, Coll. “Textes”, 1988.
– Le Chef de saint Denis, éd. Ulysse fin de siècle, 1987.
– Le Roman de Mélusine,  éd. Albin Michel, Coll. “Les Grands Mythes Fondateurs de l’Occident”, 1986.
– Beatabeata, éd. Flammarion, Coll. “Textes”, 1985.
– Mère des Croyants, mythobiographie d’Antoinette Bourignon,  éd. Flammarion, Coll. “Textes”, 1983.
– De la Terre comme du Temps,  éd. Lettres Vives, 1982.
– Blanc, ill. Roland Sénéca,  éd.Fata Morgana, 1980.
– Marinus et Marina, Paris,  éd.Flammarion, Coll. “Textes”, 1979, réédité par Corti en 2003 et suivi d’une postface de  Claude louis-Combet.
– Mémoire de Bouche,  éd. La Différence, 1977, dans l’édition Corti 2003, précédé de Mémoire de Bouche.
– Voyage au centre de la ville,  éd. Flammarion, Coll. “Textes”, 1974.
– Tsé-Tsé,  éd.Flammarion, Coll. “Textes”, 1972, réédité en 2003 par Corti, et sui vi de Mémoire de Bouche ainsi que d’une postface de Claude-Louis Combet.
– Miroir de Léda, éd. Flammarion, 1971.
– Infernaux Paluds, éd .Flammarion, 1970.

Autobiographie

– Le Chemin des vanités d’Henri Maccheroni,  éd. José Corti, 2000.
– Le Recours au mythe, éd. José Corti, 1998.

Essais

– L’Homme du texte,  éd. José Corti, Coll. En Lisant en écrivant, 2002
– Proses pour saluer l’Absence, éd. José Corti, Coll. En lisant en écrivant, 1999.
– Louise du Néant. L’épreuve de l’abjection,  éd. La Compagnie de Trévoux, 1998.
– Ascétisme et Eudémonisme chez Platon (1962),  éd. PUFC, Annales littéraires de l’Université de Franche-Comté, 1997.
– Dado, le Sacre du Dépotoir, ill. photographies de Domingo Djuric,  éd. la Pierre d’Alun, 1996.
– Miroirs du texte,  Deyrolle éditeur, 1995.
– Ouverture du cri, ill. Mechtilt,  éd.Cadex, 1992.
– Le Don de Langue, frontispice de Dado, éd.Lettres Vives, 1992.
– Les Yeux clos, frontispice d’Odilon Redon, Deyrolle éditeur, 1991.
– Le Péché d’écriture, Paris,  éd.José Corti, “En lisant en écrivant”, 1990.
– Écrire de langue morte, éd. Ubacs, 1985 ; rééd. Mazamet, Babel éditeur, 1997.
– Du sens de l’Absence,  éd. Lettres Vives, 1985.
– Le Texte au-dedans, ill. Roland Sénéca,  éd. Ubacs, 1981.
– L’Enfance du verbe,  éd. Flammarion, Coll. “Textes”, 1976.

Poésie

– Le Petit Œuvre poétique,  éd. José Corti, 1998.
– Vacuoles, ill. Dado, éd. Brandes, 1987.
– La Mort est une enfant, ill. Frédéric Benrath,  éd. Brandes, 1984.

Sur / Avec des artistes / Catalogues raisonnés

– La chambre aux gloses secrètes de Bérénice Constans, éd. Virgile, 2011
– O dieu, entaure-moi ! avec les photographies d’Élizabeth Prouvost, éd. Edite, 2010
– Des artistes, éd. Presses universitaires du Septentrion, 2010
– Magdeleine, à corps et à Christ, sur huit photographies d’Élizabeth Prouvost, éd. Fata morgana, 2009
– “Le corps au carré dans son habit de lignes”, in Sénéca, Les Cartes à jouer du corps, éd. Folle avoine, 2008
– Dado, les oiseaux d’Irène, éd. La Différence, 2007
– “Les Hôtes du Blockhaus”, Le Blockhaus de Dado, éd. CCB Galerie, 2007
– “Du paysage comme du corps en leur nécessité”, Claude Margat, L’Horizon des cent pas, éd. La Différence, 2005
– “David Nebreda ou la nudité du geste”, éd Léo Scheer, hors commerce, 2005
– Du paraître comme de l’être : l’autoportrait”, À visages découverts. Pratiques contemporaines de l’autoportrait, Montbéliard, Centre régional d’art contemporain, 2005
– Via Crucis (sur Gabriel Saury), éd. Néo-éditions, 2003
– “Les Métamorphoses d’Éros”, NU(e), 2003
– “La Beauté, la mort”, NU (e), 2003
– “La chair serait-elle sans issue?”, Sur David Nebreda, éd. Léo Scheer, 2001
– “Objet d’infinie contemplation”, Obliques : Maccheroni, 2000 photographies du sexe d’une femme, 2000
– Le chemin des Vanités d’Henri Maccheroni, éd. José Corti, 2000
– “Les Tribulations de saint-Antoine”  (Thierry Zéno), L’Atelier contemporain, n°2, 2000
– “Les larmes d’une truie” (Thierry Zéno), Autour du bestiaire, Hôpitam psychiatrique de Saumery, 1999
– Hélène Csech, dessins et monotypes (catalogue raisonné), préface par Claude Louis-Combet, 1997.
– L’œuvre gravé de Louis-René Berge (catalogue raisonné), préface par Claude Louis-Combet, 1996.
– Dado, le sacre du Dépotoir, éd. La Pierre d’Alun, 1996
– Dadomorphes et Dadopathes, éd. Deyrolle, 1992

Livres d’artiste

– Unité zéro, illustration Bérénice Constans, Fata morgana (à paraître)
– Enfants des chimères, illustration de Dado, éd. Dumerchez (à paraître)
– Asymptote, livre-objet d’anik Viney, Atelier des Grames (à paraître)
– Anatomies végétales, gravure de Cécile Reims, Fata morgana, 2007
– Bethsabée à jamais, dessins de Bérénoce Constans, éd. Shushumna, 2007
– L’Heure canidée, gravures d’Amain Controu, aux dépens de l’artiste, Les Gouptières, 2005
– Ophélie, deux peintures et collages de Marie Morel, Fata morgana, 2004
– Géographies intérieures, gravures de Louis-René Berge, éd. Berzélius, 2003
– Cosmogonie, gravure de Cécile Reims, Galerie Michèle Broutta, 2002
– Memento, une photo de Henri Maccheroni, Trans-en-Provence, Galerie Remarque, 2002
– Marinus et Marina, exemplaire unique brodé par Élisabeth Thébaud, 2002
– L’homme à la licorne, gravure de Bérénice Constans, éd. Shushumna, 2000
– Corpus Christi dans la série Christs IV, 9 exemplaires autographes illustrés de 7 lavis et d’un frontispice d’Henri Maccheroni aux dépens d’un amateur, 2000
– L’Âge de Rose, exemplaire unique brodé par Élisabeth Thébaud, 2000
– Iris, gravures de Bérénice Constans, éd. Shushumna, 2000
– Œdipus filius, 10 aquatintes de Christiane Vielle, Paris, Mirage,1999.
– Paysage des limites, gravures de François Béalu, Bédée, Folle Avoine, 1999.
– Larves et Lémures, gravures de Gwezenneg, Bédée, Folle Avoine, 1996.
– Le Don de Langue, avec douze gravures de Dado, Alain Controu éditeur, 1992.
– Dits et Médits de Lily Pute, illustration de Roland Séneca, exemplaire unique, aux dépens de l’artiste
– Amazones et Centauresses, avec quatorze lithographies de Bernard Jobin chez l’artiste, Arc-et-Senans, 1990.
– Transphallie, gravures de Gwezenneg, Paris, Les Impénitents, 1979.

Traductions

– Anaïs Nin, La Maison de l’inceste,  éd. des Femmes, 1975.
– Otto Rank, L’Art et L’Artiste,  éd. Payot, 1976.

En collaboration avec Joseph Nass :

– Erik Erikson, Adolescence et Crise,  éd.Flammarion, 1972.
– Otto Rank, Volonté et Psychothérapie,  éd. Payot, 1976.

Editions Corlevour